mardi 8 novembre 2016

Unies vers celles, libres

Je suis Râbe'e j'ai 15 ans au Xè siècle
"L'amour de lui m'a ressaisie dans son étreinte,
mon grand effort est resté sans profit.
L'amour est une mer, la côte hors de vue:
sages, vous le savez, à quoi bon tenter de nager ?"
Je suis Renata Duran, j'ai 30 ans en 1980
"Elle prend une plume
"Je rêve"
Deux mots
Qui inaugurent
Un siècle
De femmes."
Je suis Elisabeth Khaxas, j'ai 20 ans en 1980
"cachée parmi les fausses représentations
des masques fabriqués par l'homme
j'ai trouvé
le femme
que je suis" 
Je suis Mehseti Gandjevi, j'ai 24 ans au XIè siècle
"Le dessin de mes  lèvres évoque la lettre "mim"
Ma nuque d'argent est un printemps fleuri...
Nous sommes un coeur unique en deux âmes séparées,
Je connais ta valeur ô ma précieuse gemme!"
Je suis Mallika Sengupta, j'ai 40 ans en l'an 2000
"Grand poête, vous n'avez compris la femme qu'à demi,
L'autre moitié est toujours obscure."
 Je suis Amrita Pritam, j'ai 25 ans en 1944
"Mon adresse
J'ai effacé aujourd'hui le numéro de ma maison,
j'ai arraché la plaque qui portait le nom me rue
et celles de toutes les autres.
Mais si tu veux absolument me trouver,
frappe à la porte de chaque maison, dans chaque rue des villes de tous les pays,
-c'est à la fois un mauvais sort et une bénédiction-
et partout où resplendit un esprit libre:
sache-le, là est ma maison."
Je suis toutes ces femmes hors du temps, citoyennes de la même terre, citoyennes de la même sensibilité. 
Un trésor de textes féminins, recueil de révoltes, de sagesses, d'intelligences, d'hymnes à l'amour. Sans âge. Hors du temps. La même finesse incisive du Xè au XXIè siècle, la même douceur piquante du Persan au Finnois. Des larmes à la colère, de la tendresse à la soumission, Lionel Ray l'esprit poète masculin a su choisir les textes enluminant la femme dans toute sa splendeur.

Les photographies subjuguantes illustrant ces écrits sont également l'oeuvre de femmes photographes. Cette anthologie est un des plus beaux ouvrages que j'ai eu entre les mains. 

Je remercie vivement les Editions Turquoise et Babelio de ce cadeau d'automne.

  Voix de femmes, Anthologie Poèmes et photographies du monde entier, Editions Turquoise, sous la direction de E.Turgut

vendredi 1 juillet 2016

Guide de survie avec un livre qui fait rire jaune

Voilà encore une lecture qui m'a fait grincer des dents et penser que mon chat avait de la chance de ne pas savoir lire (ne lui dites pas, il croit souvent qu'il lit). Toutes les anecdotes petites phrases et autres situations chatesquement fantaisistes m'ont évidemment fait rire et je me suis reconnue dans bien des cas ("Maîtresse" -chers élèves- j'ai "fait mes devoirs" -corrigé vos copies-, mais quand je suis partie ce matin, mon chat dormait dessus, je n'ai pas voulu le réveiller)...alors pourquoi ces grincements de dents ? Pour toutes les petites phrases sur l'homme, la femme, le couple : une suite de clichés pas très drôles (par exemple, les 11 signes montrant que votre chat se comporte comme un homme marié, p94, sont affligeants, tout autant que les 9 bonnes raisons de préférer un chat à une femme, p33)
Dommage.




Merci à Babelio et aux Editions Tut-Tut

Guide de survie avec un chat, Frédéric Pouhier et Susie Jouffa, Editions Tut-Tut

lundi 11 avril 2016

Impérissable

C'est un passeport. 
Non c'est un livre. 
Oui mais c'est un passeport : vers la réflexion. Visa vers l'horreur, visa vers la réalité, visa vers la transposition.
Tout le monde le lit, même ceux qui n'aiment pas lire. Tout le monde le comprend. Tout le monde voit les choses autrement, après. Tout le monde le relit. 

Guerre: et si ça nous arrivait?,  Janne Teller,  éditions Les grandes personnes

mercredi 9 mars 2016

Cuisine à part sans se mettre à part

Je t'entends déjà.
"Oui oh c'est bon, cuisine sans gluten par-ci, sans œufs, sans lait, sans ci sans ça...des modes, ça passera aussi vite que c'est venu. Des trucs de blogueurs, d'instagramés !"

Peut-être. Peut-être pas. Ce qui est sûr c'est que ce livre est un livre de blogueuse. On ne peut pas le nier. C'est écrit dessus. 
Pour la mode, certainement pas. Intolérante au gluten, Clémentine Miserolle a choisi de s'adapter sans donner l'impression à ceux qui partagent sa table de se priver.
Clemsansgluten a décidé de manger sans, mais pareil. Et sans pareille. Aucun lien avec la  salsepareille.

Ce livre est un vrai livre. 80 pages pour t'expliquer. Le gluten. Ce qui n'en contient pas. Pourquoi. Comment. Les équivalences. Tout. Tu comprends et tu te dis que c'est très tentant. Ensuite des recettes, des astuces, des idées menus. Une mine d'or.

Mais toi, les livres de cuisine, tu aimes les regarder. Alors celui-là...tentant, mais sans jolies photos instagramables... mais très tentant pourtant.

Voilà la magie de Clémence, être capable de publier un livre de cuisine sans gluten, sans couleurs, sans photos, mais qui donnent sacrément envie de se mettre aux fourneaux.

Merci à Babelio et aux Editions Leduc.S

dimanche 28 février 2016

Fenêtre de retour

Récréation
"- Madame, je suis désolé, j'avais oublié de vous le rendre avant les vacances.
- Ce n'est pas très grave, tu l'as lu au moins ?
- Ah ben oui, mais c'est tout inventé!
- ???
- Vous l'avez lu vous ? Vous avez bien vu que tout est inventé quand même!
- Moui, c'est un livre, une fiction, c'est normal...
- Oui ben moi j'aime pas trop ça, les trucs inventés.
- Tu m'avais dit que tu avais adoré Harry Potter pourtant...
- ...mais c'est pas pareil !
- C'est une histoire totalement imaginaire aussi !
- Sauf qu'on sait jamais. Y a bien des équipes de Quidditch alors. On peut croire que c'est vrai. Les livres comme ça j'aime. Quand j'arrive pas à croire que c'est vrai, j'aime pas."
Sonnerie

Je m'étais posée de nombreuses questions à la lecture du Cycle des Mondes. Quelque chose ne fonctionnait pas. J'avais des difficultés avec le style de l'auteur, mais il ne pouvait pas s'agir seulement de ça. Après deux lectures, je l'ai passé à un élève. Il avait découvert et dévoré Harry Potter l'année dernière ("J'avais vu les films, et je m'étais dit que s'ils en avaient fait des livres ça devait être bien" !!). Je me suis dit que son avis vaudrait la peine. Dans le mille. Je n'ai pas réussi à me laisser emporter par le Cycle des Mondes parce que tout est inventé, voilà, c'est aussi simple que ça.

Merci aux Editions Thot pour leur persévérance et patience.


Le Cycle des Mondes T1 : La route du Nord, Julien Dutertre, Editions Thot

dimanche 17 janvier 2016

Philosopher sans en avoir l'air #3

Je ne sais pas bien d'où vient le problème. JUL me lasse. Lorsque je l'avais rencontré, je le trouvais drôle, j'aimais ses dessins, nous étions sur la même longueur d'onde, et puis. Et puis, les habitudes sans doute, moins de légèreté, le poids des années, je ne sais pas. Ses blagues ne me font plus beaucoup rire, ce que je trouvais subtil me paraît lourdingue, peut-être est-ce toujours subtil et je deviens lourdingue. Notre histoire s'étiole.
Merci pour ce mammouth annonçait une rupture, le second volet de La Planète des Sages met un point final à notre relation. 
Je l'avais prévenu lors de la parution du Tome 1 : cette idée de double page oui, mais à condition que la planche soit vraiment drôle et que le texte en miroir soit accessible et complet. Et si tu revois ce Charles...
Ils se sont revus. 
Evidemment, il a voulu m'amadouer: des planches en double page, et autant pour la partie rédigée. Il sait mes inclinations, alors une bonne double pour Chomsky, une caresse du Petit Prince, il sait mes combats : les femmes ont été un peu moins mises à l'écart.
Mais JUL et moi ne vieilliront pas ensemble.

Merci à Babelio et Dargaud d'avoir voulu nous réconcilier.

La Planète des Sages, tome 2 : Nouvelle encyclopédie mondiale des philosophes et des philosophies par Charles Pépin
tous les livres sur Babelio.com

La Planète de Sages 2, JUL et Charles Pépin, éditions Dargaud

mardi 1 décembre 2015

Andy ?

Toi, tu crois que tout le monde sait qui est Andy Warhol. 

Ah le peintre ?
Si si si, c'est le type qui chantait avec David Bowie, euh non avec Daho ?
Pas du tout c'était un ouvrier de chez Heinz qui peignait les boîtes de sauce tomate...
Vi vi vi vi vi. 
Bon on reprend tout. 

Un opus de la revue Dada consacré à cet artiste de génie vient de paraître. Une manière extrêmement bien construite et ludique de rappeler à tous qui il est. 

Dada c'est exactement le type de document que tu apprécies : toujours très beau, mis en page et policé à l'image de l'artiste présenté. S'agissant d'une revue, le format n'excède quasi jamais la cinquantaine de pages. L'artiste et son oeuvre sont abordés de façon chronologique à travers des doubles pages à thème très judicieusement illustrées (cette fois-ci par exemple, l'une est consacrée à la jeunesse de Warhol, une autre à la Factory). Les articles sont relativement courts et aérés offrant une lecture accessible au plus grand nombre.


Un ABCD'Art ponctue les articles, ingénieuse idée permettant de visualiser l'ensemble des aspects à retenir.



Une technique artistique est dévoilée dans chaque numéro, transformant chaque lecteur de bonne volonté en créateur génial, forcément génial.


La dernière partie de chaque numéro bien nommée "aRtualités" est consacrée à l'actualité artistique plastique.

Tu veux que je te dise ? Dada, c'est mon dada

Pop remerciements à Babelio et aux Editions Arola ;-)

Andy Warhol, Collectif d'auteurs, Editions Arola, Collection Dada




mardi 24 novembre 2015

Le dernier jeudi

Un jeudi comme tant d'autres, tu as empoché ta longue liste d'ouvrages à acheter. Tu jubilais à l'idée des yeux pétillants qui découvriraient bientôt de nouveaux mangas, des romans tous neufs, ce beau livre sur les légendes noires et celui sur l'Afrique d'aujourd'hui. Comme à chaque fois tu as fouiné pendant que le libraire listait ce qu'il devrait commander. Tu as hésité parce que quand même c'était pas tout à fait Noël, tu n'as plus hésité parce que tu rêvais de l'offrir et que Noël au fond tu t'en moques totalement. Tu as pris le sac de livres que le libraire te tendait et tu lui as donné celui que tu avais entre les mains en soulignant (comme presque toutes les fois) que celui-là il était pour toi. 
Tu as dit en arrivant à la maison "Tiens, je nous offre un Océan d'amour".
Tu ne te doutais pas que jamais tu n'oublierais la date et l'heure à laquelle tu l'avais lu. Il était venu à ta rencontre le 12 novembre. Tu étais en train de le lire le 13 en début de soirée.































Un océan d'amour, Lupano & Panaccione, éditions Delcourt

mardi 17 novembre 2015

Ce qui me tue, ou pas

Millénium, tome 4 : Ce qui ne me tue pas par David LagercrantzTu savais que par l'entremise de Babelio, tu allais recevoir le tome 4. Alors tu as relu La reine dans le palais des courants d'air, le dernier tome écrit par Stieg Larson. Tu voulais pouvoir faire un lien entre les deux auteurs. 
L'attendu est arrivé dans ta boîte. Enfin. Une enveloppe ultra-plate. Il t'avait pourtant semblé que le pavé valait ses prédécesseurs, en poids. Tu n'avais pas noté qu'il s'agissait de la version audio. Tu as écouté, mais tu ne retrouvais pas l'univers imaginé par Stieg Larsson. Tu t'es alors tournée vers le pavé imprimé, confiante, persuadée que tu étais désarçonnée parce que tes oreilles ne savaient pas bien lire. Un peu moins de cinq cents pages dévorées avidement quasiment d'une traite...pour les trois premiers tomes. Cette fois-ci, tu es allée jusqu'au bout parce que tu vas toujours jusqu'au bout. Tu n'as abandonné que deux ou trois livres depuis que tu as découvert la lecture. Tu n'as pas retrouvé l'aura des personnages de Stieg Larsson. Tu as passé quelques heures avec des inconnus alors que tu pensais retrouver de vieilles connaissances. Tu n'as pas reconnu les rues de Stockholm que tu avais arpentées dans les tomes précédents. 
Tu as lu un bon polar, tu as aimé l'intrigue et ses péripéties, tu t'es laissée prendre au jeu, mais tu n'as pas lu le tome 4 de Millénium.    
Remerciements à Audiolib et Babelio.

Millénium 4, Ce qui ne me tue pas, David Lagercrantz, éditions Actes Sud, traduction Hege Roel-Rousson

mardi 29 septembre 2015

Toutes une Reine

Un drôle de livre m'est parvenu. Rouge, très fin, quatre-vingt pages environs, écrit comme une chanson. Un titre étrange aussi: Le Jour où je serai Reine. Une histoire de maman qui s'envole, une ritournelle de la vie, le chant du cerveau qui part en confiture. Un livre qui va bien avec l'automne. 

Un livre qui rappelle que la vie ne tient qu'au fil du cœur avec un grand C. Comme le cerveau et le cul. Une tresse de ces trois C : la liane qui te tient debout.

Un livre qui rappelle aussi l'importance des éditions indépendantes. Merci mes Thot.




Le Jour où je serai Reine, Georgette Bonnier, Editions Thot
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...