mercredi 4 janvier 2012

Encore un scénario de téléfilm

J'aurais dû me méfier de la couverture: un rétroviseur avec le reflet d'un regard caché par des lunettes de soleil des seventies. 
Mais j'avais apprécié Cet été-là de Véronique Olmi aussi. 
Pour faire la part des choses, je viens d'en emprunter un autre d'elle à la bibliothèque, je t'en reparlerai plus tard.

Revenons à notre Premier amour, tout est dit ou presque si tu décryptes un peu la couverture; le reste étant un mélange de drame, de suspense, de bons sentiments et de pas mal de fioritures inutiles. 
Qu'est-ce qui fait qu'avec grosso modo les mêmes ingrédients, un livre peut être bon ou mauvais. Qu'est-ce qui fait que tu accroches ou pas. Le style, le talent, je suis d'accord. Mais encore? 

Allez, je te glisse la couverture (celle en Poche est la même que l'édition originale, tellement elle était bien...)


Le premier amour, Véronique Olmi, éditions Livre de Poche

4 commentaires:

  1. Je l'ai lu aussi, mais c'était mon premier de cette auteure : j'en ai trouvé la lecture agréable, mais sans plus. J'aurais aussi dû me méfier de la couverture, en accord avec le livre cette fois.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne peux pas dire que la lecture m'ait été désagréable, mais il n'en reste pas grand chose de plus que cette magnifique couverture, n'est-ce pas!!

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'aime bien cette couverture...
    Mais ça doit être un livre pour gonzesse,
    alors un Bison, sauvage en plus, ne peut pas s'abaisser à une telle lecture !
    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bison parfumé à l'eau de rose peut-être?

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...